L'érection du mémorial

En commémoration du 40e  anniversaire de la Conférence de Wannsee en janvier 1982, une plaque commémorative fut apposée dans la rue et sur le bâtiment, sous l'initiative du maire de l'époque, Richard von Weizsäcker.

Cette plaque a été endommagée à plusieurs reprises, puis volée. À l'occasion de sa commémoration en 1982, M. Weizsäcker déclara dans la Villa : « Aujourd'hui, cette maison sert de Centre d'accueil pour classes vertes du quartier berlinois de Neukölln. Une plaque commémorative placée dans l'entrée, bien visible de chacun, aura pour but de rappeler ce qui se passa dans cet endroit. L'objectif n'est pas de culpabiliser les enfants de cette maison. Car ce n’est pas à eux mais à nous, les anciens, de porter le fardeau de cette époque. » (Le pont humain entre Juifs et Allemands fonctionne à nouveau. Berlin, 1982, p. 8).

Fin 1986, le maire de l'époque réunit une commission chargée d'élaborer les plans visant à concevoir une exposition permanente et un programme éducatif dans le cadre du monument commémoratif.

Le 20 janvier 1987, le jour du 45e anniversaire de la Conférence de Wannsee, le gouvernement de RDA de ce temps-là déclara : « À Berlin (Ouest) cette journée devrait servir à faire oublier l'antisémitisme croissant et être consacrée, sous l'initiative du maire de Berlin (Ouest) à la création d'un musée juif dans le lieu qui abrita jadis les conférences fascistes à Wannsee. » (Secrétaire d'État aux Affaires religieuses de la République démocratique allemande, déclaration du 20/01/1987).

Le 17 octobre 1990, l'association reconnue d'utilité publique « Erinnern für die Zukunft - Trägerverein des Hauses der Wannsee-Konferenz e.V.» fut fondée. Le 19 janvier 1992, le mémorial et le centre de formation « Haus der Wannsee-Konferenz » fut officiellement inauguré.